IBRAHIMA KONÉ LES BAILS le meilleur qui marque les mauvais moments

post image

IBRAHIMA KONÉ LES BAILS le meilleur qui marque les mauvais moments

En trompant Babacar Diop face à la Mauritanie (2-0) lors de la dernière journée du groupe F, Ibrahima Koné est parvenu à inscrire son troisième but lors de cette Coupe d'Afrique des nations 2022. Tous sur penalty. Un exercice de prime abord facile, qui démontre en réalité la réussite pleine et entière du gamin de 22 ans, devenu incontournable pour sa sélection. Déjà auteur de huit pions en autant de capes, l’enfant de Bolibana est en effet venu compléter la solide armada malienne, enfin prête à marquer sa génération.
 

Combiné nordique

C’est au Club olympique de Bamako que l’escapade Koné débute. 

« Je devais aller aux entraînements en cachette

, racontait-il à Spornewsafrica. 

J’ai fait toutes les équipes de jeunes sans que mes parents ne sachent quoi que ce soit. Ils privilégiaient à tout prix les études, et j’avais vraiment peur de leur réaction. » 

Formé et lancé dans le grand bain chez lui, en 2015, celui que l’on surnomme alors « Bouraba » ne va pourtant pas s’y attarder. 

« Il a fallu que je dispute mes premières minutes en professionnel pour que ma famille reconnaisse mon nom à la radio puis dans les journaux

, poursuit l’intéressé. 

Quand ils ont appris que je jouais au football, j’étais tétanisé. Mais à ma grande surprise, tout le monde m’a félicité, surtout mon père. Il est décédé en 2017, et aujourd’hui, je joue en partie pour lui. » 

Le temps ainsi de terminer comeilleur buteur de la D1 (9 réalisations) en 2016, voilà qu’Ibrahima attire les convoitises d’agents européens, en quête de leur perle bamakoise. Parmi les écuries intéressées, le Sporting Braga jette son dévolu sur l’attaquant et l’invite dans sa Cidade Deportiva pour plusieurs jours d’essai. À Dume, le natif de Bamako va alors s’épanouir et confirmer les attentes placées en lui. Rapide, technique et excellent finisseur, tout semble ficelé afin de le voir débarquer dans le Minho. Problème : ses lacunes physiques apparentes.

Malgré une grande taille (1,90 mètre), Ibrahima Koné pâtit en effet d’un manque de puissance. Un argument léger, mais omniprésent dans le football moderne, qui vient mettre un terme à sa belle aventure portugaise. De retour au Mali, l’avant-centre ne va en réalité mettre qu’une année à se relever de ce demi-échec. Et en 2018, à 19 ans, c’est finalement la Norvège et le FK Haugesund qui raflent la mise. Titulaire à son arrivée dans la formatrice Eliteserien, Koné peine pourtant à convaincre. Peu en verve, ses statistiques sont faméliques : deux buts en 2018, huit en 2019 et encore deux en 2020. Rien de vraiment étonnant au vu de son âge, mais suffisamment pour voir ses dirigeants s’impatienter. Loué pour ses qualités de placement et sa maîtrise balle au pied, Ibrahima finit malheureusement par perdre la confiance de son coach, Jostein Grindhaug. En quête de rebond, direction donc la Turquie et l’Adana Demirspor au mois de janvier 2020. Avant d’accueillir Balotelli, Stambouli, Belhanda ou Inler, les 

Mavi Şimşekler

 évoluent alors en D2 et, à défaut de trouver le chemin des filets (aucun but en cinq apparitions), le Malien trouve une terre idéale pour s'endurcir.

Le Lukaku malien

De retour au pays des Vikings après six mois sur les bords du Seyhan et gagnant près de dix kilos de muscles (80 kg), Ibrahima Koné est métamorphosé. Car si à Haugesund, ses chances sont compromises, Sarpsborg 08, fort de sa fibre africaine, flaire l'opportunité et récupère le gaillard à l’aube de l’année 2021. Une aubaine pour celui qui prend enfin conscience de son talent : 

« Il m’a fallu du temps pour appréhender le football norvégien, mais j’ai finalement su l’assimiler

, confiait-il en conférence de presse. 

Les courses, l’intensité physique, c’est ce que j’ai eu du mal à apprendre. Aujourd’hui, physiquement, je suis devenu un autre joueur. » 

Un bilan solide de onze buts dès ses débuts, auréolé d’un quadruplé face à Sandefjord (victoire 5-0), qui lui fait définitivement gagner le surnom de 

Malisk Lukaku

 : le Lukaku malien.

Articles similaires

post image

CAN U-17 ALGÉRIE 2023 : LES AIGLONNETS F...

Le tirage au sort final de la Coupe d'Afrique des Nations U-17 TotalEnergies Algérie 2...

post image

EN VISITE DE TRAVAIL AU MALI : UNE DÉLÉG...

Composée de Sergio Bangoual, Paoulo Raoujo et notre compatriote Moussa Koné, cette dél...

post image

CHAN ALGÉRIE 2022 : FIN DE COMPÉTITION P...

En match comptant pour la dernière journée dans la poule D, les Aigles locaux se sont inclinés su...

post image

DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE : lLE STAG...

De belles perspectives s'annoncent en 2023 ! L'année  2023 s'annonce comme une an...

post image

CHAN TotalEnergies ALGÉRIE 2022 : LE MAL...

Pour son deuxième et dernier match de la phase de poules de la 7è édition du CHAN qui...

post image

CHAN TotalEnergies ALGÉRIE 2022 : L’AMBA...

L’ambassadeur du Mali en Algérie, Mahamane Alassane Maiga, a rendu cet après-midi une...